mon dernier blog

un étron dans le ciel

wanis

Des insectes exposant leurs viscères, une pluie de déjections volatiles, des crottes à perte de vue. La conclusion s’imposait, je conduisais une balayette dans un égout à ciel ouvert. Un ciel au beau milieu duquel trônait un étron radieux.

Je m’arrêtais sur le bas-côté, levais un poing rageur vers l’astre putride et urinait contre l’arbre.