mon dernier blog

sous la glace, le volcan

wanis

Une vielle caisse sans fond occupait le centre de la pièce principale. A l’intérieur, des débris innommables, vestiges de repas et d’excréments, recouvraient le sol de ciment. L’air humide et pestilentiel était chargé de peur et d’angoisse, je me hâtais d’ouvrir les fenêtres. Bientôt l’endroit serait reloué, les derniers remugles disparaîtraient avec l’incinération de la caisse.