mon dernier blog

rêve d'anthropophage

wanis

Une vie durant, cloîtré et néanmoins cajolé, il avait montré une fidélité indéfectible. Courses, jeux, morsures, le flot des souvenirs s’épanche à volonté. Une dernière lapée dans la flaque empoisonnée avait eu raison de sa vitalité. Inerte, le corps froid était maintenant l’objet de toutes les convoitises.
Trahison ! Son remplaçant, couleur de nuit, arbore un sourire digne d’un félin du Cheshire. Le miroir est brisé, la sphère de communication détruite.