mon dernier blog

le festin nu

wanis

Il est des livres dont on ne ressort pas indemne, Le festin nu de William S. Burroughs est de cette trempe.
Cauchemar poétique à l’érotisme de cocaïne, délire hallucinatoire, surréalisme horrifique, dérisoire métamorphose sous influence, le livre vous transporte de chute en rédemption.
Au bout de la fourchette, nue, sans artifice, la réalité peut se révéler hideuse.

1959 – The Naked Lunch
Porté à l’écran par David Cronenberg en 1991.