mon dernier blog

cochon et demi

wanis

Le pneu avait explosé à hauteur de son visage. L’atmosphère viciée qui s’en dégagea lui donna envie de vomir. Il s’appuya un long moment, chancelant, au capot.
Le cri perçant le surprit, incongru, inconnu, non humain. Il s’approcha de l’ancienne porcherie, quelques boxes perdus au creux du vallon, et empoigna une fourche. Un bruit de paille remuée accompagnait la faucheuse. Enfin, le mystère lui apparût, un cochon dévorait une poule. Il ne resta bientôt plus que quelques plumes ensanglantées.
Il s’en retourna ouvrir le coffre.