mon dernier blog

art libre

wanis

Enfin terminé !
L’objet est singulier, de multiples appendices terminent un enchevêtrement de rubans de möbius en folie, le toucher est dur et sec, la surface brun foncé se laisse rayer à l’ongle. Il tient debout en différentes positions, prenant à chaque fois des postures humanoïdes. La lumière joue entre les langues de matière, j’en brise une et la mâchouille en déposant la sculpture sur le réfrigérateur. La matière première va bientôt faire défaut !
Dur métier que celui de sculpteur sur viande.